Faire Son Deuil

Quand on perd un proche, un etre cher, quelqu’un à qui on tenait beaucoup. On a de cesse d’entendre, il faut faire ton deuil. Depuis 21 mois que j’ai perdu mon père je vous laisse imaginer le nombre de fois où je l’ai entendu…

Mais Faire son deuil, ca veut dire quoi au juste? Si je regarde dans le dictionnaire  « Faire son deuil de quelque chose : y renoncer, se résigner à la perte de quelque chose. »

Et si je me fie à ce même dictionnaire le Travail de deuil serait  « Un Processus psychique par lequel le sujet parvient progressivement à se détacher d’un être cher qui est mort. »

Se résigner, Renoncer, Se détacher… Ces 3 expressions on a beau me les répéter encore, et encore, et encore… Je ne peux pas…

Me résigner? Ca veut dire « Accepter sans protestation ni révolte quelque chose de pénible, de fâcheux, qui paraît inéluctable » Je devrais donc accepter la perte de mon père, mon pilier sans protester, ni me révolter, accepter sans rien dire, sans même être en colère à 34 ans de ne plus avoir mon père, sans même hurler ma douleur et ma peine?Abandonner tous ces moments passés? et Couper ce lien qui nous liait lui et moi si fort.

 

Pourquoi faudrait il faire tout cela? Pour ne plus souffrir de sa perte? Je ne crois pas que me resigner, abandonner, me détacher me ferait moins souffrir.

Alors oui ca va faire 2 ans,  oui 640 jours sans lui, 640 jours que je me demande si… oui je souffre, terriblement même, interieurement je hurle cette peine et ce manque mon père..

Parce que 67 ans c’est trop jeune pour mourir, parce que 33 ans c’est trop jeune pour ne plus avoir son père… Certains diront, peu importe l’age, c’est toujours douloureux de perdre un parent… mais pour moi c’etait trop tot, beaucoup trop tot!

Ca va faire 2 ans, et j’ai l’impression qu’à part moi, tout le monde l’oublie, plus personne ne parle de lui, pluis personne n’évoque des souvenirs avec lui, il a comme disparu, on l’a oublié…

Moi j’ai juste besoin qu’on me demande si je vais bien, besoin qu’on prenne soin de mpi comme lui le faisait, besoin qu’on m’écoute, qu’on m’entoure… Et pas qu’on me dise mais c’est le passé tout ca, qu’on me dise pense à l’avenir, qu’on me donne ces fichus conseils….

Parce qu’En perdant mon père j’ai perdu une partie de mon histoire d’enfant plus personne désormais ne pourra évoquer ces souvenirs d’autrefois. Ils ont disparus avec lui… j’ai perdu aussi une partie de mon être et un pilier de sécurité de mon existence… Alors puisqu’il faut le faire J’essaie de me convaincre que c’est dans l’ordre des choses et que mon père ne souffre plus, mais la petite fille en moi voudrait encore l’entendre claironner : “Alors, ma grande ?”, l’écouter me raconter ses voyages… C’est douloureux de se dire : “Plus jamais.” Plus jamais il ne me donnera des conseils – que je suivais ou pas. Plus jamais je ne dirai : “Papa !” »

Publicités

Si vous avez quelque chose à dire, dites le ici ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :