L’opération et ses suites

Nous sommes donc remontés dans sa chambre avec chéri et avons attendus environ 20 minutes.. 20 minutes qui m’ont semblé durer 1h..

Je tournais en rond dans cette chambre telle une lionne en cage à qui on aurait pris son lionceau.

Quand tout à coup, j’ai entendu le bruit d’un brancard qui s’arrêtait devant la porte.. C’était elle, ma fille, mon trésor, mon tout, qui revenait.

Elle était dans un petit lit à barreaux, assise, en larmes… Elle hurlait.. Ma fille souffre… Je souffre avec elle..Mon cœur de maman est en miettes…

On la prend et on la remet dans son lit, là c’est le drame, elle hurle, pleure, se débat, me repousse, me hurle dessus. Elle est extrêmement agitée.

Et comme je la comprends… On l’a laissée dans les mains d’une inconnue, tout allait bien on riait, on prenait des photos, et on la récupère, et elle n’a plus la même voix, elle a mal voire même très mal, elle a soif et ne peut pas boire. Et surtout elle saigne, beaucoup, du nez, de la bouche.. Et elle a un cathéter dans le bras qu’elle veut arracher…

Heureusement, ma belle sœur, qui a fait faire la même opération à mon neveu il y a 1 mois, m’avait prévenu que lorsque son fils était remonté du bloc, il était plein de sang, et que c’était « normal », parce que j’avoue que j’aurai quelque peu paniqué…

Je commence à stresser, mais je ne lui montre rien et essaie tant bien que mal de la calmer… Elle passera la journée à lutter contre la douleur, contre le sommeil, contre nous, contre la nourriture ..contre le monde entier…

J’ai l’impression d’avoir devant moi une enfant choquée, traumatisée, déprimée..

Elle ne parlera pas de la journée ou juste pour crier que quelque chose ne va pas… Elle ne mangera rien, pas de yaourt, pas de glace, boira très peu d’eau..

Elle refusera de jouer, de parler, de communiquer… L’infirmière est même allée jusqu’en maternité chercher un biberon pour lui faire un bib de chocolat, mais elle le repoussa immédiatement. Je ne l’ai jamais vue violente à ce point.

Où est passée ma fille, mon rayon de soleil.

J’ai à ce moment précis l’impression qu’elle a perdu toute joie de vivre, elle qui d’habitude pétille tant, elle est à présent comme éteinte, brisée, cassée telle une poupée désarticulée.

J’arriverai tant bien que mal à l’apaiser un peu durant l’après midi en l’endormant sur moi tel un bébé. Pas très longtemps mais assez pour qu’elle se calme… On ne peut rien lui dire, quoi qu’on dise elle pleure…

Notre fille n’est pas ce genre de petite fille qui pleure à la moindre contrariété, mais là je vois bien que quelque chose ne va pas.

Je me sens désarmée, inutile, impuissante face à sa douleur.

Le soir vers 19:30, je vois qu’elle souffre, j’arrive tant bien que mal à ce qu’elle me montre ce qui se passe.. Et elle me montre l’arrière de sa tête, je comprends alors qu’elle a mal dans la tête, à l’arrière..

Un instant mon cœur  cesse de battre, si ces ventricules avaient grossis durant l’intervention, et si c’était de l’hypertension intracrânienne. Chéri est descendu prendre l’air, souffler, fumer une clope, je lui demande par sms pour ne pas stresser plus la princesse de ramener l’infirmière en passant.

L’infirmière arrive, je lui explique et s’en va chercher le doc. Elle reviendra 2 minutes à peine plus tard accompagnée par l’anesthésiste qui s’est accroupi à coté du lit et s’est adressé non pas à moi, mais à ELLE.

Il lui a parlé calmement, posément, lui a posé des questions simples où il suffisait de répondre juste par un hochement de tête oui ou non. Il l’a observée, et au fil de leur discussion, j’ai vu le visage de ma fille se détendre, je l’ai vue réagir, je l’ai vue s’apaiser. Son état n’a pas inquiété le doc, mais on a quand même surveillé ses gestes toute la soirée , voir si elle ne divaguait pas, si elle ne vomissait pas… Du coup papa chat a eu le droit de rester dormir aussi là, juste que cas où, et ça j’ai vu dans ses yeux que ça la rassurait…

Elle avait besoin qu’on lui explique ce qui se passait, que quelqu’un d’autre que nous, quelqu’un d’inconnu mais de confiance la rassure, lui explique l’opération, lui dise que sa voix allait redevenir comme avant, qu’on lui retirerait demain matin son cathéter…

Après ça, elle a bu un peu d’eau puis s’est endormie dans mes bras…

Le lendemain matin, l’ORL est passé pour nous dire que l’opération s’était très bien passée, et qu’on pouvait rentrer à la maison, dès qu’elle sera réveillée et qu’elle aura déjeuné. Au réveil, elle était moins tendue, mais ne voulait toujours rien avaler, l’infirmière est venue lui enlever le cathéter, elle lui a sourit … Je la lève pour la laver et l’habiller, et là elle me montre que ça ne va pas, elle a la tête qui tourne, on a du la forcer à manger de la glace pour pouvoir sortir…

 

On est aujourd’hui à J+5 Post Opération, le weekend a été très compliqué, durant 2 jours, elle a quasi refusé de se nourrir, ne voulait rien faire a part être dans le canapé, et n’a pas parlé durant 3 jours…

C’est très difficile de voir son enfant comme ça, on a tout essayé, faire venir son cousin qui a 1 an de plus, pour  la faire parler, mais pas moyen, le chien de mes parents non plus…

Sur 2 jours elle aura dit 3 mots et quasi rien mangé…

 

Elle redevient petit à petit elle même, recommence à manger, et à parler, je ne dis pas qu’elle est en pleine forme mais je commence à la reconnaitre…

Elle a commencé lundi a réclamé un yaourt, de la chantilly, de l’eau, et a recommencé à jouer…

Je sais que c’est pour son bien, que ça va passer et que dans quelque temps on aura oublié tout ça, mais j’avoue que j’en suis venue à regretter de l’avoir faite opérer…

Publicités

2 réflexions sur “L’opération et ses suites

  1. Ça n’a pas été simple… ce n’est jamais simple de prendre des décisions comme en prennent par fois les parents – il faut pourtant. Si tout va bien, tant mieux ! Merci d’avoir donné des nouvelles, et cet article, j’avoue que je le guettais – comme tous ceux qui te suivent, évidemment. Plein de bonheur à la famille chat !

    J'aime

Si vous avez quelque chose à dire, dites le ici ;-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :